Kinés, après l\'ordre... Le désordre ?

Le cri du coeur d'une salariée de l'ordre.

 

Chères Collègues, Chers Collègues,

 

Vous trouverez ci-dessous le courriel que j'ai adressé à Monsieur Le député Le Guen qui a déposé hier soir la proposition de loi sur l'adhésion facultative aux ordres paramédicaux.

 

Les événements s'enchaînent et sont particulièrement inquiétants pour notre avenir.

 

 

Il me semble, même si nous ne représentons que 150 salariés, que peut-être notre voix, en plus de celles de nos élus, pourra influer sur la suppression de ce texte.

 

 

Il faut impérativement réagir ensemble afin que le poids des salariés de l’Ordre, qui n’est pas très important en quantité, puisse tout de même se faire entendre à tous et en même temps.

 

 

Quoi qu'il en soit et me concernant j'ai l'intention de me battre jusqu'au bout.

 

 

Vous pouvez si vous le souhaitez vous inspirer de mon envoi, le copier, le modifier, bref faites quelque chose pour que nous soyons entendus.

 

Pour celles et ceux qui ne l'on pas encore fait vous pouvez également signer la pétition qui a été envoyée par les délégués du personnel du Conseil national.

 

Bien cordialement.

 

 

 

  
 

 

 

 

A l’attention de M. LE GUEN

 

Monsieur le Député,

 

Il semblerait que vous ayez déposé une proposition de loi visant à rendre facultatif l’adhésion aux Ordres paramédicaux. Comme vous le savez l’Ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes est visé par ce texte.

 

L’adhésion facultative à l’Ordre des Masseurs-kinésithérapeutes outre les interrogations qu’elle peut susciter auprès des patients sur l’application de la déontologie va engendrer des licenciements aux seins des Ordres paramédicaux sans aucune proposition de reclassement.

 

Je suis extrêmement choquée qu'un Président de Gauche, un Gouvernement de Gauche, une Assemblée Nationale de Gauche, un Sénat de Gauche puissent cautionner le licenciement de 150 personnes qui travaillent pour l'Ordre des Masseurs-Kinésithérapeutes sans parler, ne connaissant pas les chiffres, de l'Ordre des Pédicures Podologues et des infirmiers.

 

Je suis navrée que Madame la Ministre Marisol TOURAINE et vous même n'ayez pas d'autres priorités pour la santé que de nous supprimer.

Vous noterez que je parle volontairement de suppression car l'hypocrisie de cette proposition est de rendre l'adhésion non obligatoire...

 

Vous semblez plutôt écouter une minorité de Masseurs-Kinésithérapeutes salariés, qui de surcroît ne pratique plus la Masso-kinésithérapie depuis des années et ne sont pas représentatifs de la profession, puisqu'ils sont cadres de santé dans la fonction publique (voir Didier Lantz du syndicat Alizé).

 

Mais j'oubliais vous êtes Médecin ! et vous préférez avoir des auxiliaires médicaux sous votre « coupe » plutôt que de leur laisser un Ordre qui puisse leur permettre de s'émanciper.

 

Comme d'habitude le nivellement par le bas...

 

Doit-on en déduire que vous allez supprimer l'Ordre des médecins ? ? ? puis l'ordre des pharmaciens, puis…

 

La situation en France me parait suffisamment critique et j’attire votre attention sur le fait que l’Ordre est autofinancé par les cotisations et ne coûte rien au contribuable !!!

Vous savez pertinemment que vous devrez remplacer certaines attributions de l’Ordre.  Vous allez les remplacer par quelle structure ? Un service de l’Etat qui justifiera une augmentation des impôts ?  Comptez sur moi pour diffuser l’information.  

 

Sachez toutefois que cela vous coûtera, à vous, dans les URNES</str



03/10/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres