Kinés, après l\'ordre... Le désordre ?

Les anti-ordres pourront-ils flamber l'argent de l'Etat ?

Dans sa volonté de faire disparaitre l'ordre des masseurs-kinésithérapeutes et de lui substituer une structure qui reste à imaginer se pose au ministère la question du financement.

L'ordre des masseurs-kinésithérapeutes est une structure qui fonctionne correctement et qui ne coûte rien au budget de l'état puisque les 100% de son budget sont issus exclusivement des cotisations. 

N'étant pas à une contradiction près, le ministère semble prêt à faire reposer la disparition de l'ordre sur les deniers de l'Etat alors que la France entière se mobilise pour réduire le déficit public.

L'idéologie a un prix,  les anti-ordres le savent et se moquent du déficit public.

 
L.Dorer


05/08/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres