Kinés, après l\'ordre... Le désordre ?

Communiqué de presse de l'Union.

A lire en cliquant sur le lien.

 

Des syndicats de kinésithérapeutes s'inquiètent d'une proposition de loi rendant l'adhésion à l'Ordre facultative
PARIS, 27 septembre 2012 (APM) - Le Syndicat national des masseurs-kinésithérapeutes rééducateurs (SNMKR) et Objectif Kiné se sont inquiétés jeudi, dans un communiqué commun, d'une proposition de loi déposée mardi par le député Jean-Marie Le Guen, qui vise à rendre l'adhésion à l'Ordre facultative.

Cette proposition "tendant à supprimer l'obligation, pour les infirmiers, les masseurs-kinésithérapeutes et les pédicures-podologues, de s'inscrire aux ordres professionnels" a été renvoyée à la commission des affaires sociales, indique le site internet de l'Assemblée nationale. Aucune date de discussion n'est cependant mentionnée.

Dans leur communiqué, les deux syndicats rappellent leur opposition au projet formulé en juillet par la ministre des affaires sociales et de la santé, Marisol Touraine, de réviser l'adhésion obligatoire aux ordres paramédicaux (cf APM VGPGQ002).

"Supprimer l'inscription obligatoire à l'Ordre des masseurs-kinésithérapeutes, c'est ouvrir la voie à toutes les dérives en laissant une minorité de 'charlatans' échapper à tout contrôle voire radiation et venir ainsi ternir toute l'image d'une profession et mettre en péril son avenir", font-ils valoir. 

Ils jugent que "toute action visant à revenir en arrière, à museler, limiter ou supprimer l'Ordre serait considérée comme une provocation". Ils affirment qu'ils ne peuvent "imaginer que le gouvernement prenne la responsabilité de mettre ainsi en danger les Français et notre profession".

Jeudi, la CGT de l'Ordre des masseurs-kinésithérapeutes a contacté l'APM pour faire part de son opposition à cette proposition de loi, déplorant les risques qu'elle fait peser sur les emplois du personnel ordinal. 

Elle a indiqué que le Comité de liaison des institutions ordinales (Clio), association réunissant les 16 ordres ou chambres de professions réglementées (professions de santé, juridiques et judiciaires, techniques ou du cadre de vie) avait écrit à Marisol Touraine pour soutenir les ordres paramédicaux. 

Dans ce courrier du 5 septembre dont l'APM a eu copie, le Clio estime notamment que, si l'adhésion à ces ordres devenait facultative, "leur action s'en trouverait diluée et leur mission de service public remise en cause". 

Il affirme qu'"une telle initiative ne manquerait pas de jeter le doute voire le discrédit sur un modèle ordinal qui fait ses preuves en Europe comme en France".

nc/eh/APM polsan
redaction@apmnews.com

NCPIR004 27/09/2012 19:51 ACTU

 


27/09/2012
3 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 2 autres membres